• Ne pas prendre la chose en riant

    Le 25 au matin, lorsque j'ai ouvert mes cadeaux, j'ai d'abord cru que quelqu'un s'était trompé. Au toucher, je pouvais deviner en effet qu'un de mes paquets contenait une peluche. Je l'ai ouvert pour vérifier. C'était bien une peluche mais il n'y avait pas d'erreur. En rangeant la maison pour préparer notre venue, ma mère avait retrouvé le petit ours bleu avec lequel j'avais grandi. Je l'ai tout de suite porté à mon nez pour retrouver des parfums d'enfance mais il avait une odeur de lessive que je ne lui avais jamais connue.

    Pourtant, sa simple contemplation me remplit d'un vent d'émotion que cette journée de Noël avait sans doute contribué à créer. Comment isoler cet objet du reste de mon passé ? Comment ne pas être touché par l'irruption de mon enfance en ce jour qui le symbolise ?

    « Les choses ont leurs secrets, les choses ont leur légende mais les choses murmurent si nous savons entendre » disait Barbara dans Drouot.

    Pourtant, je sentais bien qu'il y avait encore autre chose de plus immédiat qui me saisissait. Je lui avais confié tant de secrets, je l'avais tellement animé de mon imagination et de mon affection que cet ours était devenu vivant. Il avait acquis une certaine part d'humanité, ne serait-ce que celle que je lui avais donnée.

    Le revoir, c'était un peu comme revoir un frère. D'ailleurs, toute la famille l'appelait par son nom, celui que je lui avais donné : « petit bleu », preuve que je ne l'avais pas fait exister seulement à mes propres yeux.

    Cet ourson ne renvoyait pas simplement à une période de ma vie, il renfermait en lui une partie de notre histoire commune et ce que je ressentais, c'était ce que ma sœur et moi avions ressenti quand le garagiste avait emporté avec lui la vieille R16 verte de mon père ou lorsque nous avions enterré le chat de notre enfance : un immense sentiment d'absolu.

    http://www.youtube.com/watch?v=K11bfsf_C8g

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :