• En mémoire de leurs pensées

    J'ai parfois maudit la longue période des « pourquoi ? » au cours de laquelle mes enfants me harcelaient de questions toutes plus incongrues les unes que les autres et pour lesquelles je n'avais la plupart du temps pas la moindre amorce de réponse satisfaisante. Cette litanie de questions me semblait alors interminable et je n'hésitais pas à m'en plaindre à qui voulait bien m'entendre.

     

    Je ne pouvais pas me douter à quel point je regretterais un jour cette époque où je pouvais lire leurs questionnements à cerveau ouvert et où une simple réponse, quelle qu'elle soit d'ailleurs, suffisait à apaiser leurs doutes et leurs angoisses.

      

    Le monde de leurs pensées est désormais un coffre-fort dont je suis parfois la dernière personne à qui ils souhaitent confier les clés et je dois me résoudre à les laisser affronter seuls les périls de la vie. Sans même la consolation de leur donner un conseil qu'ils n'écouteront pas.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :