•  

    Après une bonne demi-heure passée à téter, ma fille manifeste quelques signes avant-coureurs du sommeil. Je la prends alors dans mes bras et je la promène dans l'espoir de l'endormir. Mais loin de fermer les yeux, elle se met à me fixer durant de longues secondes, plusieurs minutes même.

     

    Je suis hypnotisé. C'est troublant de se sentir aimé de façon aussi inconditionnelle. Aucune once de reproche passé dans ce regard, nulle trace non plus de soupçon concernant l'avenir. Seule la reconnaissance du présent. Mais pas ce présent fugace auquel les adultes ne prêtent plus attention. Non, plutôt celui qui inonde tout, celui là seul capable de reléguer les urgences au second plan et de nous recentrer sur l'essentiel.

     

    Alors je m'absorbe à mon tour dans sa contemplation Et grâce à elle, je rachète un peu de ce temps perdu uniquement à faire. J'arrache un morceau d'éternité à la vie pour être. Un père, tout simplement. Et je me sens capable du meilleur. L'espace d'un instant.

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires